L’Alsace en fête

(Voyage du 18 au 22 octobre 2008)

Parler d’un voyage qui s’est déroulé il y a  plus d’un an déjà est un exercice extrêmement sympathique : il permet ainsi de revivre des moments délicieux.

La croisière de cinq jours a donné l’occasion, tant aux anciens de PREDICA  (et de ce fait  de l’UAF), qu’à leur pièces rapportées  (épouses, maris, parfois  amis) de découvrir ou redécouvrir  l’Alsace « à travers ses traditions, sa gastronomie et ses vins ».

La difficulté d’un périple réunissant 27 personnes était, semble-t- il de parvenir à ce que chacune et chacun se sentît à l’aise.

Les activités ont été suffisamment variées pour que les participants aient pu prendre plaisir, qui à la visite des églises ou musées, qui, à la dégustation de tel ou tel vin local, qui, tout simplement aux joies de la flânerie ; bien entendu il n’est pas interdit de cumuler les plaisirs inhérents à ces occupations.

Et surtout il fallait que plusieurs personnes n’ayant pour dénominateur commun que leur jeune âge et d’avoir travaillé, à des postes très divers, mais pour des entreprises similaires puis communes, habitant dans des villes parfois éloignées, ayant des centres d’intérêts souvent  différents, aient pu former un véritable groupe.

Que dire de ce voyage ?

On peut partir au bout du monde et revenir déçu, mais  aller  en Alsace et en rentrer  charmé.

L’alchimie qui  s’est créée a permis à chacun de voir le banal avec des yeux nouveaux ; une ambiance aussi conviviale n’était pas  a priori évidente ; or elle le fut de l’avis de tous.

L’organisation parfaite permit à chacun de se sentir pour quelques jours dorloté voire déresponsabilisé, ce qui par les temps actuels est un luxe (merci Isadaniel !)

Ajoutons, ce qui ne gâte rien que le temps fut splendide.

Une croisière sur le Rhin au cours de laquelle peu de kilomètres ont été  parcourus  est apparue tout à fait ludique : à la part de rêve inhérente aux croisières s’ajoutait le plaisir de visiter des villes d’Alsace, proches les unes des autres.

C’est le « Léonard de Vinci » de la Cie CroisiEurope qui nous a servi de base pendant ces 5 jours à la rencontre des plus beaux villages d’Alsace. Le bateau s’est ainsi révélé comme une sorte d’hôtel flottant, mais dans ce beau petit navire le service était parfait,  la nourriture excellente, les cabines très confortables, …..

Le "Léonard de Vinci" qui abrite notre groupe de 26 globe-trotters

….et le pont ensoleillé accueillant pour les courageux de la gym et les amoureux de la chaise longue.

Sur  la piste de danse, un cœur, extérieur au groupe, semble s’être quelque peu brisé  au grand étonnement de l’intéressée!

Passer  à Strasbourg devant le parlement européen, traverser le pont  menant vers le bateau, un seul  jour amarré en Allemagne rend  évidente   la réalité de  l’Europe.

Quel contraste et quelle évolution au regard de cimetières militaires près d’Orbey  dans lesquels tant de soldats allemands et français sont ensevelis.

Sans détailler tout ce qui a été fait en cinq jours, rappelons la superbe flânerie en vedette dans Strasbourg qui a permis, même à ceux qui croyaient connaître cette ville, de la redécouvrir sous un aspect original et de toute beauté.

La splendide cathédrale et son horloge ont enchanté ceux qui les découvraient ou les revoyaient.

Après Strasbourg ce fut , au fil des jours et au fil du Rhin, la découverte d’Eguisheim, ville médiévale avec des ruelles qui semblent immuables et où le temps s’est arrêté, Munster, Kaysersberg, Ribeauvillé toute en longueur, Colmar et Obernai : un rythme intense sans compter les surprises réservées, le soir, par le dîner et les animations à bord.

Les vignes traversées avaient un charme décuplé par le beau temps

Eguisheim

Colmar : quartier de la Petite Venise

La visite instructive d’une brasserie, suivie d’un excellent repas de plus ont permis de finir joyeusement  ce voyage.

N’oublions pas qu’avant même précisions et commentaires notre guide, quelque peu poète, commençait chaque journée d’excursion par  la lecture de quelques paroles à méditer.

Mais les meilleures choses ayant une fin, nous voici tous à  la gare de l’Est.

Le groupe s’est dispersé visiblement disposé à participer à de nouvelles aventures.

Article et photos      :

Liliane et Léon Cohen

Christiane Vinson

Jean-Jacques et Mariche Carré

Michel et Laurence Maurau

Daniel Sabouret

Catégories : VIE ASSOCIATIVE

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 128 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here